Afghanistan-Europe

association sans but lucratif
Plan du site | Contact

Herat

Pour illustrer Hérat et vous présenter la reine Gawharshad, dont le mausolée constitue le logo de notre association, nous avons sélectionné quelques textes ou citations que nous avons particulièrement aimés. L'orthographe des noms persans varie car il s'agit toujours de transcription de l'alphabet arabe.


Extrait du récit de Robert Byron, Route d'Oxiane, écrit en 1933
traduit de l'anglais par Michel Pétris.

Montrer/Cacher

haut de page

Gawharshad Begum

La reine Gawharshad Begum a vécu à Hérat au XIVè siècle. Cette femme, d'une envergure exceptionnelle pour l'époque, a eu une influence prédominante dans les domaines artistique (beaux-arts et architecture), littéraire et politique. Son nom est connu de tous les Afghans, mais les traces de son influence sont bien présentes et visibles à Herat: son mausolée, les vestiges du collège et du Mosalla qu'elle a fait ériger. C'est parce que le sort des Afghanes est au centre de nos préoccupations, et pour leur prouver qu'elles peuvent jouer un rôle dans leur société que son nom a été donné à notre Centre d'activités.

Le centre Gawharshad Begum

haut de page

Nowrouz

Origine de la fête

On ne peut situer avec certitude l'origine du Nowrouz tant sa célébration remonte à la nuit des temps. Une légende, pourtant, l'attribue à la période de la naissance de Zoroastre, au coeur de l'ancien empire perse, aux abords du fleuve Hariroud. Marié mais sans enfants, son entourage se demandait comment assurer une descendance à ce prophète admiré. Zoroastre a alors suggéré que les femmes se baignent dans le fleuve Hariroud et que les enfants de celles-ci soient considérés comme sa descendance à lui. Il est devenu une tradition que les femmes se baignent dans le fleuve à l'occasion du Nowrouz. On peut imaginer que c'est cet aspect féminin de la fête, outre son caractère païen, qui est à l'origine de l'interdiction qui avait été faite par les taliban, entre autres, de la célébrer. Il est reconnu que Zoroastre a déplacé sa date d'anniversaire officielle à l'équinoxe de printemps, d'où l'amalgame avec la fête du Nowrouz (litt. "nouveau jour"). Du vivant du prophète, les célébrations prenaient une ampleur fastueuse.

En Asie centrale, il s'agit en tout premier lieu de la fête du printemps, du renouveau. Elle est tellement ancrée dans la culture, que les traditions ancestrales subsistent toujours. Elles sont transmises oralement et ont persisté malgré les opposition des différentes religions (bouddhisme, zoroastrisme, islam). Le Nowrouz est fêté de nos jours en Afghanistan, Iran, Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Pakistan, Inde, chez les Kurdes, en Azerbaïdjan, en Turquie ...

Les traditions

Celles-ci varient sensiblement suivant les pays. En Afghanistan, on va vérifier que les arbres, plantés quelques mois plus tôt, bourgeonnent, on nettoie la maison de fond en comble et, selon les moyens, on remplace tapis et rideaux et on refait les peintures, on passe la journée entière à l'extérieur et on ne retourne chez soi qu'après minuit. Si un mariage est prévu pendant cette période, on offre à la mariée un poisson rouge dans un bocal et des fleurs de pommier ou d'abricotier. On confectionne des vêtements neufs pour les enfants; les femmes se réunissent, jouent de la musique et fabriquent les pâtisseries les plus douces; on cuit du blé germé. Plus moderne, et plutôt dans le cadre de réceptions officielles, la coutume du "Haftsin" (littéralement "7 S"): on dresse une table sur laquelle on dispose 7 choses commençant par la lettre S. On y trouve par exemple lentilles germées, pommes, vinaigre, ail, sumac, pièces, olives, jacinthes... La fête se clôture le 1er mercredi suivant le Nowrouz, le "tcharchambé awal-e sâl".


De nos jours, la tradition reste vivace: le Nowrouz, qui marque également la rentrée des classes, est la fête la plus importante de l'année pour les Afghans. EN 2010, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars Journée internationale du Novruz.

AFGHANISTAN-EUROPE organise chaque année à Bruxelles, à l'occasion du Nowrouz, une soirée à laquelle sont conviés tous nos membres et sympathisants. Cet événement a pour buts de faire connaître l'asbl et les actions qu'elle mène sur le terrain, ainsi que de collecter des fonds indispensables à la poursuite des activités. Les participants, quant à eux, goûtent un véritable repas afghan dans une ambiance conviviale. Si vous souhaitez être informé(e) de la date de la prochaine soirée (aux alentours du 21 mars), laissez-nous vos coordonnées ou consultez régulièrement la rubrique "actualités".

haut de page